Tel: 06-12-89-71-90

Si vous ne le savez pas déjà, apprenez qu’une identité graphique pour une entreprise, une marque, est composée de différents éléments assemblés afin de constituer une identité à la fois originale et unique.

Les éléments qui la composent sont : le logo, la typographie, les couleurs, l’iconographie et dans certains cas jusqu’à la mise en page des documents de communication, que l’on nommera ligne graphique.

Tous ces éléments ne sont pas figés dans le marbre et connaîtront certainement des évolutions mineures ou majeures au fur et à mesure de la vie de l’entreprise et des tendances qui viendront influer sur l’esthétique de cette identité.

  • Il est recommandé que ces éléments soient réalisés ou modifiées conjointement pour qu’il n’y ait pas d’écarts de style et d’intention. Ces évolutions sous forme de relooking sont à prévoir tous les 5 ans. Un rythme moyen qui permet d’intervenir sur ces éléments sans trop perturber les clients de ces changements à apporter.
  • La durée de vie d’une identité ne doit pas dépasser 10 ans. Le cas échéant, une refonte s’imposera pour ne pas risquer d’être considéré comme une entreprise vieillissante et démodée.

LE LOGOTYPE

C’est l’élément structurant de toute identité. Il est l’emblème de l’entreprise et doit porter haut ses couleurs comme le drapeau d’une nation. Pour bénéficier d’un bon logo, il faut avant tout profiter d’un nom suffisamment court et marquant pour être facilement mémorisable. Il ne reste plus qu’à personnaliser ce nom par un jeu typographique et de couleurs adaptés pour renforcer son caractère exclusif. La simplicité est recommandée pour qu’il soit facilement lisible et visible. Ainsi, il pourra être vu de loin ou utilisé en petit et déclinable en 1 couleur.

On ne vous le répétera jamais assez : simplicité est gage d’efficacité !

Le logo est souvent confondu avec le sigle. En réalité le logotype comporte toujours le nom de l’entreprise qui peut être accompagné d’un pictogramme, autrement nommé sigle. Le sigle ne sera utilisé seul que si l’entreprise à une très forte renommée. On pense naturellement aux marques suivantes : la griffe de Nike, aux chevrons de Renault, aux animaux stylisés de Peugeot ou de Lacoste, à des initiales comme le F de Facebook ou le M de Mac Donald. Un exercice qui aura demandé à ces marques un graphisme suffisamment fort à la base, une notoriété constante et quelques années de patience et de matraquage publicitaire avant de pouvoir se permettre de communiquer sur ce simple élément graphique mais tellement fort visuellement.

Les tendances ont leur importance lors de la conception d’un logotype. La dernière en date étant l’utilisation de FLAT DESIGN pour un logo réduit à sa plus simple expression. Il sera ainsi composé d’une typographie sans effet, tout juste issue d’un catalogue de fontes, utilisant une seule couleur. Une tendance imposée par le numérique et la création de site internet pour lesquels l’utilisation et l’impact du logo restent à ce jour très limité. C’est finalement par le biais d’une contrainte technique qu’est née cette forme d’utilisation graphique. On peut espérer que l’outil internet, encore jeune, sera amené à évoluer pour être moins limitatif en terme de créativité.

  • Pour la création d’un logo, je conseille toujours de jeter un œil sur ceux de la concurrence pour s’en en inspirer, en reprendre les codes et les idées et pouvoir ainsi les transcender et se différencier d’eux.
  • Les tendances c’est bien mais ce n’est pas toujours la panacée ! Ainsi, l’utilisation d’un style graphique ou d’une police de caractère très en vogue ne sera pas nécessairement l’axe qui correspondra le mieux aux attentes de l’entreprise pour véhiculer ses valeurs. Soyez créatif !

LA TYPOGRAPHIE

La typographie s’inscrit pleinement dans l’identité de l’entreprise. Et ce, dès le logotype.

Son style détermine son orientation. Nommée police d’écriture ou de caractère ou fonte selon les cas, elle sera utilisée en lettre bâton pour la simplicité, inclinée pour renforcer le dynamisme, en cursives pour souligner le raffinement, en fines pour l’élégance, en gras pour renforcer son impact, manuscrite pour être plus intuitive, etc. Ainsi, on veille à choisir la typographie en fonction des intentions et des valeurs de l’entreprise à transmettre.

Heureusement les choix typographiques sont vastes. Les styles et influences ne manquent pas : Rétro et Vintage, Futuriste ou Technologique, Street art, Calligraphique… Ainsi, on n’utilisera pas la même typographie lorsque l’on travaille pour le secteur du BTP ou du Luxe, pour une salle de sport ou un parfum, pour un fabricant de logiciels technologiques dédié aux adolescents ou pour un fromage de chèvre bio produit dans une ferme du Larzac. Il y en a qui ont essayé… ce sont les mêmes qui aujourd’hui élèvent ces chèvres !

Les choix typographiques seront tout aussi importants pour personnaliser un document de communication. Cela pourra être dans l’écriture des coordonnées sur une carte de visite, une accroche sur une affiche, un titre ou du texte courant sur une brochure ou une plaquette, par exemples. Les supports numériques, à commencer par le site internet, ne dérogent pas à la règle. Il est bien sûr recommandé d’utiliser les mêmes typographies de manière transversale pour être homogène et marquer du sceau de l’identité graphique de l’entreprise tous ses supports de communication.

  • Je recommande de ne pas utiliser au-delà de trois choix typographiques différents sur un même document afin d’en faciliter le message et la compréhension.
  • Je recommande aussi de ne pas utiliser la typographie du logotype pour que celui-ci conserve son caractère exclusif. Au graphiste de trouver les fontes de caractères qui se marieront le mieux avec celle utilisée sur le logo.

LES COULEURS

Pour un logo comme pour toute ligne graphique, le choix des couleurs à son importance. Ces couleurs vont permettre de raccrocher l’entreprise à une sphère, à un corps de métier et lui donner une sensibilité et une symbolique bien précises.

Chaque corporation ou secteur d’activité possède son code couleur spécifique. Ainsi les produits pharmaceutiques, le bien-être et les produits bios sont associés au vert. Le bleu pour le médical, les produits frais, l’aéronautique ou l’électricité. Le rouge pour la sécurité et la restauration rapide. L’or et l’argent pour le luxe associé au noir pour renforcer le côté premium, etc. Certaines associations de couleurs vont renvoyer à une appartenance nationale, géographique ou culturelle, à un genre ou encore à une époque.

Le choix des couleurs est déterminant dans l’intention que l’on souhaite donner et dans les sentiments à véhiculer : vif et dynamique, froid et reposant, chaud et rassurant, sombre et austère, neutre, etc. La perception que l’on aura du logo se fera en fonction de ces associations d’idées. Les couleurs sont comme des instruments de musique dans un orchestre qui doivent savoir jouer ensemble et créer une harmonie. Il y en a qui ont essayé de curieuses associations de couleurs. Aujourd’hui, ils élèvent eux des moutons en Corrèze.

  • Je recommande pour ma part d’éviter l’association de couleurs complémentaires (violet/jaune, vert/rouge, bleu/orange) qui font saigner les yeux.
  • Aussi, évitez l’utilisation de trois couleurs à parts égales et pensez toujours à confier une couleur dominante à votre logo ou à votre identité graphique.

L’ICONOGRAPHIE

L’iconographie, du mot icône pour image, regroupe différents éléments liés à l’identité graphique et visuelle pour une entreprise : les photographies, les illustrations et les pictogrammes.

La photographie :

Le style photographique va contribuer à personnaliser un peu plus l’identité visuelle d’une marque. La marque Benetton avait parfaitement réussi à faire parler d’elle en véhiculant des images volontairement engagées ou provocatrices. Cette orientation très marketing marquait de son sceau l’image au cœur de son identité. Un autre exemple significatif est le style léché et artistique apporté aux prises de vues réalisées pour les surgelés Picard afin de valoriser leurs produits de façon toujours qualitative. Une même intention pourra être donnée pour des portraits du personnel de l’entreprise lors de la réalisation d’un trombinoscope.

L’illustration :

Par rapport à la photographie, elle apportera un style plus tranché avec la volonté de se différencier avec un ton plus original. Le ton choisi sera déterminant dans l’impact et la perception à donner à la marque ou au produit. Il sera soit réaliste, voir hyper réaliste ou au contraire abstrait. Le traitement pourra être aussi celui de la bande dessinée. Celui du manga, par exemple, pour toucher une cible plus jeune. Le packaging utilise plus que dans d’autres secteurs ce traitement pour illustrer de manière originale l’emballage d’un produit. Les produits Michel & Augustin en sont un très bel exemple.

Les pictogrammes :

Ils sont utilisés pour illustrer graphiquement et de façon figurative et stylisée les mots-clés des valeurs de l’entreprise ou de son offre. On les retrouvera aussi bien sur le site internet que sur la plaquette de présentation de la société. Il permet au lecteur à se repérer au milieu d’informations ou à l’internaute à naviguer sur le site de façon plus intuitive. Il favorise l’expérience utilisateur. L’impact est ici renforcé et sert à faire comprendre un mot, une intention de manière plus immédiate. Le style utilisé comme les couleurs reprendront certainement les codes issus du logotype.

  • Je vous recommande de faire appel à des professionnels spécifiques ou experts pour la réalisation de vos photographies, illustrations et pictogrammes.
  • Je vous préconise aussi la supervision d’un directeur artistique afin que les intentions soient clairement formulées et restituées de manière transversale sur l’ensemble de votre communication et en adéquation avec les aspirations de l’entreprise.

LA LIGNE GRAPHIQUE

La ligne graphique détermine la structure d’un document, de sa mise en page. En fonction des documents à réaliser, on s’appuiera sur une charte graphique pour respecter un cadre spécifique, des intentions préétablies. On retrouve dans cette partie tous les éléments constitutifs à la mise en page : les visuels (photos ou illustrations), le texte avec les typos prédéfinies, les codes couleurs, les pictogrammes et le logo de l’entreprise.

La ligne graphique va permettre d’établir un style de mise en page spécifique à chaque document avec un sens du rythme qui en facilitera la lecture.

L’intérêt majeur d’établir une ligne graphique est d’avoir des documents homogènes malgré les différences de formats et de typologie de supports de communication.

Dans certains cas client, on établira deux lignes graphiques. Par exemple, les codes utilisés pour une utilisation de charte dite « institutionnelle » seront différents d’une approche « média » qui nécessite plus d’impact.

  • Pour qu’un document soit efficace dans son architecture, sa structure, je recommande de toujours rentrer par les informations essentielles à l’entreprise, à son offre ou au produit pour susciter un intérêt et capter l’attention du lecteur.
  • Pour les supports médias (affiche ou annonce) je privilégie l’image au texte qui doit être réduit ici à sa plus simple expression.

Vous souhaitez créer votre logo ou le relooker ? Vous avez besoin de mettre en place une identité graphique forte et homogène pour votre entreprise ? Contactez-nous pour une demande de devis !

Fermer le menu